Lettres d'amour de 0 à 10

Lettres d'amour de 0 à 10

Susie Morgenstern, Grégory ELBAZ

École des Loisirs

  • Une vraie perle !

    La vie d’Ernest est bien terne et monotone. Mais il n’en sait rien puisqu’il a toujours vécu comme ça. Pour lui, c’est la norme. Il n’imagine même pas qu’on puisse vivre autrement. Sa mère étant morte en lui donnant naissance et son père ayant disparu peu de temps après, c’est sa grand-mère paternelle qui l’a élevé, éduqué, façonné… plus par devoir qu’autre chose.

    Mais tout change lorsqu’il rencontre Victoire, la nouvelle élève de sa classe. Pleine de vie et d’idées loufoques, elle va lui secouer les puces et surtout lui montrer que la vie n’est pas qu’une simple boucle école/devoirs/dodo ! Grâce à Victoire et à sa famille atypique, elle a quand même 13 frères, il va s’ouvrir au monde, découvrir les petits plaisirs de la vie et même – s’il en trouve le courage – partir sur les traces de ce père disparu depuis dix ans.

    Je connaissais déjà la plume de Susie Morgenstern par sa série de la Famille trop d’filles… Une série un brin gentillet et parfaite pour les lecteurs débutants. Mais avec Lettres d’amour de 0 à 10, on est dans un tout autre niveau. C’est entraînant, frais, drôle et plein d’ondes positives. On voit la vie d’Ernest changer du tout au tout. Jusqu’à sa rencontre providentielle avec Victoire, il ne faisait que vivoter… et là, il apprend à vivre pour de bon !

    Cette lecture, c’est une vraie bouffée d’air frais. Je l’ai dévorée en une soirée, incapable de me séparer d’Ernest et Victoire avant d’avoir le fin mot de l’histoire. Mais ce que j’ai apprécié par-dessus tout, c’est l’humour. Il est omniprésent, mais sans devenir lourd.

    En conclusion, une petite perle de la littérature jeunesse. Il serait dommage de passer à côté tant la plume de Susie Morgenstern envoûte le lecteur et l’embarque dans la vie de plus en plus mouvementée d’Ernest.